Emile Courriel, le blog de l'emailing par Clic et Site

emilecourriel 3 février 2016

Un chouette email de bienvenue

Autant quand il y a des gens qui font mal leur boulot et qui ne respectent pas les règles du jeu, je le dénonce (voir juste en dessous par exemple l’article sur le spam arrivé 3 fois), autant quand je rencontre un chouette message, j’aime bien le partager aussi !

En voici donc un.

Mais avant de vous montrer ce chouette message de bienvenue, rembobinons jusqu’au début, c’est-à-dire à la collecte de mon email.

Car oui c’est bien le concept de collecte du site Gustave et Rosalie qui m’a donné envie de m’inscrire à leur newsletter. Voyez par vous-même…

Collecte gustave et rosalie

Tout y est :

  • Une promesse forte
  • Un ton décalé
  • Un formulaire simple et efficace

Qui n’a pas envie de faire du bien à son couple ? Si on excepte les célibataires et les personnes en instance de divorce (…et encore),  ca laisse une chouette cible disponible.

Et donc bien sûr, comme je suis dans la cible, je me suis inscris 🙂

Une fois inscrit, j’ai reçu un emailing de « bienvenue – crosselling » avec un chouette objet auquel je n’ai pas pu résister : « Au fait une dernière chose… »

J’ai donc ouvert cet email, et voici le chouette message que j’ai découvert

Welcome email La Petite Attention

Et là encore, tout y est

  • On me remercie pour mon inscription
  • On me dit ce que je vais recevoir gratuitement pour faire du bien à mon couple
  • On me donne une bonne idée (…payante ce coup ci)
  • On me met un call to action auquel il est difficile de résister
  • Et tout cas, toujours avec un ton sympa et décalé

Vraiment un chouette concept en 2 temps pour monter une base de donnée qui sera finalement au service du site e-commerce La Petite Attention. Bravo.

C’est à mon sens un bel exemple qui prouve que pour fonctionner, une campagne email, aussi optimisée techniquement soit-elle, doit avant tout être au service d’un chouette concept marketing.

Commentaires

  1. Jonhattan
    25 février 2016 - 11 h 23 min

    Bel exemple en effet, plein de créativité et loin des formulaires « lambda » peu engageants!

    2 ptites remarques néanmoins qui ternissent l’expérience utilisateur (sinon géniale) lors de la réception de l’email de bienvenue:
    1. le .gif animé ne s’anime évidemment pas sur client de desktop Outlook => la palette de cadeaux affichée est vide
    Parade: Faire démarrer le .gif animé avec une image « pleine » et non « vide » de la palette (par défaut, c’est la première animation qui sera affiché en image statique sur Outlook)
    2. le lien miroir (en haut) n’a pas été édité, est en english et ne fonctionne pas (on le retrouve cepedant en bas en bas de l’emailing où là il marche…)
    Parade: copy/paste le lien du bas en haut 🙂
    Parade ++: placer un preheader avant ce lien miroir qui reprend le ton décalé plutôt qu’un morne « suivez ce lien pour afficher le message dans un navigateur » ou « View this email in your browser » (Oh my god!).

  2. Jonhattan
    25 février 2016 - 11 h 27 min

    3. pas de lien de désinscription dans l’email de bienvenue 🙁

  3. Tarik
    14 mars 2016 - 11 h 04 min

    Merci pour ce bel exemple.
    J’aimerai réagir au fait de ne pas avoir de lien de désinscription dans un email de bienvenue.
    Quel serait l »intérêt d’un tel lien ?
    Il est quand rare qu’une personne qui vient de s’inscrire veuille se désabonner, non ?
    Cordialement,
    Tarik H.

  4. Adrien Legoff
    27 mai 2016 - 9 h 16 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article ! Effectivement, le fait de soigner ses emails de bienvenue ou encore de relance s’avère déterminant pour établir une relation client pérenne. Pour faire bénéficier aux lecteurs d’un complément d’information, je voudrais partager une autre source que nous venons de publier, qui analyse des exemples d’email de relance et de bienvenue : http://www.lafabriquedunet.fr/email-marketing/articles/exemples-emails-bienvenue-relance/

    Encore merci et à bientôt,

    Adrien.

  5. MaxR
    22 octobre 2016 - 3 h 38 min

    Je félicite surtout le copywriter pour l’utilisation du terme « Faites lui Plaisir ! » car cela signifie implicitement que si vous ne cliquez pas, vous souhaitez l’inverse. C’est insidieux, voire machiavélique. Mais tellement efficace ! Bravo à celui qui à aligner ces 3 mots !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée / les champs obligatoires sont marqués *

Accueil | Contactez-nous | Mentions légales| Plan du site

Emile Courriel Copyright © 2017 - Blog sur l'emailing propulsé par l'agence emailing Clic et Siteclic et site - agence email marketing - agence email marketing


Inscription à la newsletter
x
Vous souhaitez recevoir
de chouettes infos, vidéos,
infographies sur le data marketing ?